bébé tortue

Les rats invasifs - une menace grandissante pour les tortues marines

Nouvelle recherche sur l'atoll de Tetiaroa, le gouvernement de Polynésie Française a permis une enquête sur la prédation des rats sur les principaux sites de ponte des tortues vertes. En effet, depuis 2007, les équipes de Te Mana o Te Moana effectue un suivi de la saison de reproduction sur l'atoll de Tetiaroa avec les autorisations et le soutien de la Direction de l'Environnement du gouvernement polynésien.

turtle hatchlings on Tetiaroa

Ces deux dernières années, en partenariat avec l’Université d’Auckland, ils ont utilisé des caméras à détecteur de mouvement pour surveiller l’activité des rats invasifs. Les vidéos montrent des rats, adultes et juvéniles, en train de creuser et de renifler des zones dans lesquelles les émergentes ne pourraient sortir que deux jours plus tard. Les images des nids suggèrent visiblement que les rats invasifs attendent ces émergentes qui sont une de leur ressource alimentaire régulière.

Rats invasifs filmés pendant qu'ils dévoraient des bébés tortues sur l'atoll de Tetiaroa.

Avertissement: Images choquantes. Discrétion des téléspectateurs est recommandé.

monitoring a nest

Surveillance des nids de tortues sur Tetiaroa

Alors que les tortues marines font face à de nombreuses menaces, les rats invasifs sont un problème qui peut être résolu. L'éradication des ces rats peut prévenir ce type d'interactions prédatrices et sauver les tortues vertes émergentes à la sortie du nid.

turtle hatchlings on Tetiaroa

Tetiaroa Society et ses partenaires (Université d'Auckland, Island Conservation et Royal Society for the Protection of Birds) s’emploient à restaurer les habitats en supprimant les rats de l’atoll. Cette action offrira non seulement un habitat sûr aux tortues qui pondent sur Tetiaroa, mais protégera également les oiseaux de mer, les crabes, les reptiles et les plantes indigènes de la prédation par les rats.

Vous pouvez aider à sauver les tortues marines de Tetiaroa en soutenant Tetiaroa Society dès aujourd'hui. Votre don va directement à la protection de l'habitat des tortues vertes en supprimant les rats invasifs. Merci pour votre soutien!

hatching turtles off to the sea

Source: Pacific Conservation Biology

Merci à Markus Gronwald, doctorant en étude à l’Université d’Auckland, pour tout le travail effectué au côté de l’équipe de Te mana o te moana.

Partagez