*|MC:SUBJECT|*

Ia Ora Na

Bonne année et bienvenue sur Tetiaroa. 2020 sera une grande année pour Tetiaroa Society au niveau local et régional. Notre programme d'éradication des rats prend de l'ampleur avec comme objectif que Tetiaroa soit dépourvue de rats pour la fin de l'année. Les équipes de recherche travaillant sur les effets de l'élimination des rats ont planifié leurs dates pour les travaux sur le terrain et l'équipe de plantes est déjà à l'œuvre sur l'île. Comme vous le lirez ci-dessous, Tetiaroa Society est également en partenariat avec les principaux instituts de recherche à travers quatre îles du Pacifique pour créer un Transect du Pacifique pour étudier les systèmes insulaires / océaniques au cours de la Décennie des Nations Unies de l'océan et d'informer sur l'avenir de l'Océanie. Merci beaucoup pour votre intérêt et votre soutien et prévoyez de venir nous voir cette année, ce sera une bonne chose.

Requins à pointe noir

Carcharhinus melanopterus ou Mauri en Tahiti est un poisson à apprécier pour ses nombreux traits uniques, ainsi que pour le rôle crucial qu'il joue dans nos lagons. Parmi les cinq requins de récif dans le monde, le requin de récif à pointes noires est le plus commun et est particulièrement important dans les eaux entourant Tetiaroa. Ce requin est facile à repérer par sa nageoire dorsale à pointes noires et sa préférence pour un habitat récifal en eaux peu profondes près du rivage.

En raison de leur importance écologique et de leur présence puissante, les requins sont importants dans la culture polynésienne à travers le Pacifique. C'est pour cette raison que les Polynésiens n'ont pas historiquement tué les requins pour se nourrir. Au contraire, les groupes insulaires ont des requins légendaires qui protègent l'île, et les tribus et les familles ont des requins comme taura ou totems qui sont des ancêtres et des protecteurs.

Depuis le printemps 2006, la Polynésie Française interdit la chasse et l'abattage des requins dans un rayon de 5 millions de kilomètres carrés de la zone économique polynésienne. Depuis lors, les eaux entourant la Polynésie Française maintient une population de requins en bonne santé et donc un écosystème marin sain.

En savoir plus

4Site "Transect Pacifique"

Tetiaroa Society a été invitée ce mois-ci à participer à un séminaire à Santa Barbara, en Californie, au National Center for Ecological Analysis and Synthesis (NCEAS). Le séminaire , parrainé par The Nature Conservancy, a été convoqué afin d'élaborer une proposition visant à créer un réseau de sites à travers un transect Nord/Sud dans l'océan Pacifique.

Les transects sont des stratégies d'échantillonnage établies, et dans ce cas, le 4Site Pacific Transect (transect Pacifique sur 4 sites) s'étallera de Hawai'i à la Polynésie Français et sera basé dans des centres de recherche sur Oahu (University of Hawai'i), Palmyre (The Nature Conservancy), Moorea (University of California Gump Station et CNRS-EPHE CRIOBE), et Tetiaroa (Tetiaroa Society). Les sites offrent un gradient spatial, socioculturel et biogéographique et une représentation des hautes îles et des atolls. Le partenariat entre ces institutions permettra de tirer parti des données déjà existantes sur chaque site et de créer de nouveaux programmes de recherche et de surveillance sur l'ensemble des sites afin de promouvoir un avenir durable pour l'Océanie.

Il y a eu beaucoup de camaraderie et de concentration durant le séminaire, et une excellente gestion par le personnel du NCEAS, qui a donné lieu à des directives pour tous les participants pour les six prochains mois. L'objectif sera de prendre ce temps pour établir le cadre organisationnel du collectif et de développer des projets pilotes sur l'ensemble des sites. Suivez-nous pour plus de nouvelles à venir ...

Plus sur 4Site

Quantifier les effets de l'éradication des rats
avec Jean-Yves Meyer

Jean-Yves Meyer est un écologiste et biologiste de la conservation terrestre qui a fait des recherches en Polynésie Française et dans d'autres îles du Pacifique au cours des 30 dernières années. Il a été engagé comme chercheur à la délégation à la Recherche de la polynésie Française en 2002, et en est le directeur depuis septembre 2014.
Jean-Yves dirige la section plantes du programme de restauration de l'atoll de Tetiaroa, qui a pour buts d'enregistrer et d'étudier les effets de l'éradication des rats dans tous les écosystèmes insulaires.
 

Dons en action!

Tetiaroa Society reçoit un soutien généreux de l'hotel The Brando pour ses opérations de base, mais sa capacité à mener à bien des projets novateurs dépend de votre aide - tout montant est apprécié!

Faire un don

Partagez la beauté de Tetiaroa

Tetiaroa Society est une association, américaine, à but non lucratif enregistré sous la loi 501(c)(3) (exempt de taxe #45-1080688). Nous permettons la recherche scientifique, développons des programmes de conservations et éducatifs, et organisons la base de connaissance de cet atoll. Nous avons un partenariat avec l’hotel The Brando pour établir Tetiaroa en tant que modèle de développement durable, où les entreprises, les associations, les chercheurs, les éducateurs et la population locale collaborent visant les mêmes objectifs. Les objectifs de nos programmes sont résumés dans notre Plan de Conservation et de Gestion Durable de l’atoll de Tetiaroa qui se trouve sur notre site.

© Tetiaroa Society
Faites vous plaisir, abonnez vous!