les couleurs de l'ocean pacifique
tetiaroa atoll

Outside Magazine met en vedette le travail innovateur de Tetiaroa Society pour la protection de l’atoll

Hampton Sides, le rédacteur d’Outside magazine a récemment voyagé à Tetiaroa et a partagé son expérience dans cet article, « Nous avions l’île utopique de Marlon Brando pour nous-mêmes. ».

Sides se plonge dans l’histoire de l’atoll comme destination pour la royauté tahitienne, explore le chemin qu’a prit Marlon Brando pour en devenir propriétaire, et interviewe Frank Murphy, le directeur exécutif de Tetiaroa Society sur la façon dont, avec Le Brando, nous suivons la vision de Marlon Brando pour que Tetiaroa soit écologiquement prospère.

« L’obsession de Brando est notre obsession », dit Murphy à Sides. « Son rêve pour Tetiaroa est notre rêve. Nous allons de l’avant, en accord avec les idées de Marlon.

bike ride on Tetiaroa

Photo: Kris Koeller

Une partie de cette vision est que Tetiaroa soit un laboratoire vivant pour les scientifiques du monde entier pour tester des théories de pointe qui pourraient avoir un impact mondial sur la lutte contre le changement climatique.

« C’est une chose fantastique à contempler, dit Murphy, qu’ici, sur un petit atoll au milieu du Pacifique, nous pourrions avoir un certain effet sur l’avenir de la planète. »

research on Tetiaroa
juvenile booby in a Pisonia tree

Ceci est actuellement mis à l’épreuve alors que Tetiaroa Society et Island Conservation se lance dans un ambitieux projet révolutionnaire visant à protéger tetiaroa en 2021 en éliminant les rats envahissants de toutes les îles de l’atoll à l’aide de drones. Des dizaines de scientifiques étudieront le projet pour documenter en temps réel l’impact de l’élimination des rats sur les récifs coralliens voisins. Une étude publiée en 2018 a montré que les récifs coralliens des îles exemptes de rats étaient plus sains, plus résistants au réchauffement des eaux et accueillaient de plus en plus de poissons. Poursuivre cet ensemble de travaux pourrait avoir d’incroyables répercussions sur le monde réel dans le monde entier pour lutter contre le changement climatique.

Rien de tout cela ne serait possible sans le Brando. Tetiaroa Society et le Brando ont une relation unique et réussie qui profite à l’île, aux gens et à la planète. Les clients du Brando sont l’épine dorsale de nos projets.

« Tetiaroa Society a été décrite comme « l’autorité morale » de l’île », écrit Sides. « Si Tetiaroa Society maintien la santé de l’île, le Brando est l’endroit où il obtient une grande partie de son financement ... Richard Bailey, président et chef de la direction de Pacific Beachcomber, la société qui gère le Brando, a déclaré qu’il voulait créer un « cercle vertueux » - et non un cercle vicieux - entre les clients payants et la protection de l’environnement qui les attire en premier lieu ».

The Brando

Photo: Tim McKenna

Ce qui se passe sur Tetiaroa est beaucoup plus grand que son empreinte en tant que petit atoll au milieu de l’océan.
Le panneau sur l’éco-station en dit long,

« Sauvez Tetiaroa, sauvez le monde. »

 

Photo: Alexis Rosenfeld

Partagez