Raie manta

Mobula alfredi
Manta ray
Fafa piti

Particularités

Les raies mantas vivent dans les eaux tempérées, subtropicales et tropicales. Elles sont pélagiques. M. birostris migre à travers les eaux libres des océans, seule ou en groupe. Ce sont des suspensivores et elles ingèrent de grandes quantités de zooplancton, qu’elles avalent avec leur large gueule ouverte lorsqu’elles nagent. La gestation dure plus d’un an, elle est ovovivipare. Les raies mantas peuvent se rendre dans des station de nettoyage pour se débarrasser de leurs parasites. Comme les baleines, elles sautent parfois hors de l'eau, pour des raisons inconnues. La reproduction peut avoir lieu à différentes périodes de l’année suivant l’aire de répartition. La parade est difficile à observer chez ce poisson qui nage vite, même si on voit parfois des individus nageant très près l’un de l’autre en eau peu profonde. L’accouplement pourrait être déclenché par la pleine lune et semble être initiée par le mâle, qui suit de près la femelle tandis qu’elle nage à environ 10 km/h. Pour diverses raisons, le mâle saisit presque toujours la nageoire pectorale gauche, et les femelles portent des cicatrices qui illustrent ceci. Les raies mantas se nourrissent en filtrant l’eau de mer, et ingèrent de grandes quantités de zooplancton sous la forme de crevettes, krill et crabes planctonique.

sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Manta_(genre)
P. Bacchet, T. Zysman, Y. Lefèvre, 2010. Guide des poissons de Tahiti et ses îles. Au vent des îles. 3e édition.