crabe des cocotiers

Birgus latro
Coconut crab
'aveu (S), Kaveu (T)

Particularités

Le crabe de cocotier est présent sur la plupart des motus de Tetiaroa avec une plus grande population sur ceux du nord de l’atoll. Il n’était pas si rare de trouver cet animal dans son trou ou bien dans un arbre, immobile, pour ne pas être repéré. Les spécimens que nous trouvions arboraient toujours de magnifiques couleurs. Les touristes sont toujours extrêmement impressionnés par sa taille ou sa couleur, mais surtout pour sa forme qui rappelle vaguement un mix entre une mygale géante et un crabe.

Ce crustacé appartenant à la famille de coenobitidés comme les bernard-l'ermite, est considéré comme une délicatesse pour les polynésiens, Malheureusement son cycle de vie complexe est son taux de croissance lent en fait une espèce menacée. Ce crustacé, au stade adulte, n’a pas besoin de protéger son abdomen mou comme les autres membres de cette famille. Seuls les juvéniles se cachent dans des coquilles de coquillages vides ou des noix de coco. En grandissant, ils produisent naturellement des couches de chitine qui viendront s’ajouter et protéger leur abdomen. Ses habitudes de chapardeur sont à l’origine de son nom scientifique (« latro » , voleur). En Polynésie, il est appelé « aveu » ou « kaveu ».

Adulte, il peut peser 4 kg, mais certains spécimens peuvent atteindre 15 kg. Avec une envergure d’une patte à l’autre qui peut atteindre un mètre, et ses 40cm de long, il est le plus grand crabe terrestre du monde. De mai à septembre, le kaveu va s’accoupler plusieurs fois. Le mâle et la femelle se battent, puis il retourne la femelle sur le dos pour un accouplement qui va durer 15 min. Puis pendant un mois, la femelle va pondre puis porter 50 000 à 150 000 oeufs dans le bas de son abdomen.

Après l’incubation, elle libérera ses oeufs dans la mer peu après la nouvelle lune. Les oeufs éclosent dans l’eau de mer. La larve que l’on appelle zoé va flotter pendant 3 à 4 semaines avant de se fixer sur la terre ferme. Il va alors chercher une coquille protectrice qu’il changera à chaque mue (3 fois, la première année de sa vie). Quand sa carapace durcit vers un an, il abandonne sa coquille et vit près des côtes. Après 3 ans, il quitte l’océan pour la forêt, où il s’aménage des terriers ou dans des trous déjà existants.

Il est nocturne pour éviter les prédateurs et la déshydratation. Il ne mue qu’une fois par an dans une chambre de mue creusée à une cinquantaine de cm de profondeur. Ils sont matures sexuellement à 5 ans et peuvent vivre jusqu’à 100 ans. Mais en moyenne ils ont une espérance de vie de 40 à 60 ans. Pour respirer, il utilise ses poumons branchiostégal, un organe spécifique, considéré comme un stade intermédiaire entre le poumon et les branchies. Un tissu qui ressemble à une branchie est situé dans les chambres de ce poumon spécifique mais il est plus adapté pour pour capter l’oxygène de l’air que celui de l’eau. Néanmoins, il a besoin d’eau pour fonctionner et le crabe ce poumon avec ses pattes postérieures. Il possède également un odorat très performant qui ressemblent davantage aux organes olfactifs des insectes que ceux des autres crabes.

sources

VERDUCCI Magalie. DIREN. Réserve de Biophère de Fakarava. 2013. Crabe de cocotier (Birgus latro)