Pandanus

Pandanus tectorius
Screwpine
Fara (S, T, A), Pae'ore (PF)

Particularités

Usages :
C'est une des plantes les plus communes et les plus utilisées dans les cinq archipels de la Polynésie française. Plusieurs dizaines de variétés existent dans les îles polynésiennes, l'espèce de bord de mer : Pandanus tectorius var. tectorius (avec les épines : Fara) est la plus abondante dans ces îles. La variété sans épines (Pae'ore) est laevis. Toutes les parties du Pandanus sont utilisées, des feuilles jusqu'aux racines. Les feuilles sont utilisées dans le tressage pour fabriquer des toitures, des paniers, des tapis, etc. Le fruit était autrefois mangé, et utilisé comme un pinceau. Les fleurs odorantes, appelées Hinano en tahitien, sont encore aujourd'hui utilisées pour parfumer le monoï, les colliers et couronnes de fleurs. Le bois, très résistant, est exploité comme matériel de constructions pour fabriquer des pirogues, des charpentes, et jadis des armes. Les racines quant à elles servent dans de nombreux remèdes médicinaux traditionnels.


Famille

Pandanaceae

Biogéographical status

indigène

Type biologique

arbre

Abondance sur Tetiaroa

commun

Écosystème sur Tetiaroa

plage, forêt mixte

sources

Butaud J.F., 2013. Tuamotu du centre, Guide floristique. Direction de l'Environnement
Butaud J.F., Gérard J., Guibal D., 2011. Guide des arbres de Polynésie française, bois et utilisations. Au vent des îles.
Barrau, 1971. Useful plants of Tahiti. Société des Océanistes, Paris, Dossier 8.

légende

S: Societé | T: Tuamotu | M: Marquesas | G: Gambier | A: Australs | FP: Polynésie française